1/11

29 Logements

Romainville, Seine-Saint-Denis 2016_2019

Le terrain se situe au coeur de l’ancien village de Romainville. L’ilôt dans lequel se glisse la parcelle est délimité par les rues de Paris à l’ouest, la rue carnot au nord, la rue gabiel Husson à l’est et  la rue joseph Barra au sud.
L’ensemble est constitué de parcelles fortement imbriquées et de taille variables. La densité des constructions laisse peu d’espaces libres au coeur de cet ilôt.
Les bâtiments varient en hauteur entre rez-de-chaussée et combles sur les rues est et sud à rez de chaussée et 3 niveaux sur les autres voies. La façade de la rue Carnot fait face à l’église et au panorama vers la plaine de France.
Le terrain de l’opération s’inscrit dans une forme en L,. Donnant sur l’angle de la rue de Paris et de la rue Carnot, elle pénètre au coeur du tissu bâti. Cette parcelle est actuellement occupée par des logements en R+2 et R+3 sur les voies et accueille un ancien lavoir sur sa limite sud.
Dans cet ilôt déjà dense, le projet propose de libérer les espaces libres intérieurs. Deux corps de logement de Rez de chaussée et 3 niveaux occupent les façades sur rue. Organisés de part et d’autre d’une venelle privée, Ils se prolongent en coeur d’ilôt en jouant sur des hauteurs différentes ménageant entre eux des terrasses d’agrément. Les volumes ainsi créés s’inspirent de l’échelle et de l’orientation des bâtiment voisins.
La structure de l’ancien lavoir, composée de colonne en brique est réinterprétée. Elle est déclinée sur l’ensemble des façades intérieures, au rez-de-chaussée. Dans le rythme dessiné, s’inscrivent les baies menuisées des appartements /lofts du rez-de-chaussée. La brique (claire ou foncée, selon les expositions) habille également les murs des étages supérieurs. Des baies en relief et en creux éclairent l’intérieur des appartements.
Végétalisation
La venelle débouche au fond de la parcelle, sur un jardin intérieur qui jouxte le bâtiment mitoyen au sud. L’espace libre de la venelle est agrémentéde plantations. Soit en pot, soit dans les platesbandes réservées dans le revêtement minéral du cheminement. Les terrasses des toitures sont également plantées. Leurs accès se font par les escaliers privés des derniers niveaux.

Maître d’ouvrage : ​​F3C Promex
Date : 2016_2019
Etat d’avancement : Concours
Architecte : Jean-Michel Reynier Architecte
Mission : mission de base loi MOP
Superficie (SHAB) : 2 100 m²
Coût :  3,3 M€
Ingénieur TCE : SCOPING
Paysagiste : Wagon Lanscaping