1/6

CFU - Centre de Formation Universitaire

Nanterre, Hauts-de-Seine 2012

Le projet est conçu comme un espace traversant où se rencontrent l’espace public, le bâtiment et le jardin extérieur. Rue de la Folie, l’entrée du hall est soulignée par une placette plantée d’un verger. A l’arrière, le sol du hall se prolonge dans le jardin extérieur jusqu’à la voie de l’université. Cette « traversée » croise trois séquences paysagères, « le parvis », « les jardins intérieurs », « le jardin du côté de l’université », qui proposent une diversité d’ambiances et d’usages des lieux aux passants.
Le Centre de Formation Universitaire distingue des lieux d’accueil tout public au rez-de-chaussée et R+1 et des lieux d’enseignement et leurs administrations répartis sur les étages R+2 à R+4.
Les espaces contenus dans le socle s’articulent autour du hall traversant d’une part et d’autre part d’un jardin extérieur. Une relation visuelle entre rez-de-chaussée et R+1 s’établit à travers le hall en double hauteur vers l’accueil général FC.
L’atrium : Les niveaux supérieurs R+2 à R+4 sont organisés dans deux ailes formant le V. L’intérieur du V délimite au R+2 le niveau bas de l’atrium et son jardin. Au R+3 et R+4 sont implantés les salles d’enseignement générales. Un noyau technique vertical  est situé le long du bâtiment BSL. A chaque extrémité des ailes, se trouvent des circulations verticales.
Cet atrium qui organise les espaces d’enseignement représente le « génius loci » de l’établissement. Il répond à trois objectifs majeurs :Les espaces intérieurs offrent une grande diversité de volume et de lumière adaptée l’usage du Centre de Formation. Ils participent à son fonctionnement bioclimatique :
Le parvis sur la rue de la Folie. C’est l’espace le plus urbain en contact avec la rue et la gare RER. Cet espace met en scène le bâtiment. Il assure une continuité de l’identité de la rue de la Folie, et s’appuie sur le Schéma Directeur d’Aménagement du Campus.
Les « jardins intérieurs ». Ce sont tous les espaces qui « voient » le ciel à l’intérieur du bâtiment. C’est un lieu de traitement d’une végétation luxuriante. L’atrium en R+1 est conçu comme un puits de lumière et le poumon du bâtiment. Le jardin du côté de l’université est traité comme un lieu de détente qui a comme fonction de participer à la gestion de l’eau sur la parcelle.

Maître d’ouvrage : SEM 92
Date : 2012
Etat d’avancement : Concours
Architecte : Jean-Michel Reynier Architecte / BRS
Mission : mission de base loi MOP
Superficie (SHON) : 4 600 m2   
Coût :  10.9 M€
Ingénieur TCE : BERIM

HQE : Transsolar

Paysagiste : Wagon