1/8

Ecole municipale de Musique et de Danse

Martigues, Bouches-du-Rhône 2008

Ce projet s’inscrivait dans un contexte délicat au sein d’une pinède, entourée d’axes de circulation denses et bruyants, difficilement compatibles avec l’édification d’un lieu d’enseignement de la musique et de la danse et d’un auditorium.
La démarche a porté sur la création d’un maillage au travers de la pinède afin d’articuler, dans une logique de développement à  long terme, l’implantation d’une école d’art, d’un gymnase et de terrains de sport, en complément des écoles de danse et de musique, exploitant l’opportunité offerte 
pour la création de ce forum sportif et culturel articulé autour d’espaces naturels, dont le boisement devait être reconstitué par des essences adaptées au contexte local.
Le parti  architectural présentait une volumétrie simple, d’un parallélépipède en R +1, répartie autour d’un patio central concentrant la vie de l’établissement, dont l’accès s’ouvre sur un vaste parvis coiffé d’une toiture en ombrière. Outre son statut d’antichambre, elle participait à la ventilation et au rafraîchissement naturel, qui reposait sur une isolation renforcée par l’extérieur, en faveur d’une très basse consommation d’énergie, optimisée par un puit provençal et une pompe à chaleur. 
Les circulations ont été simplifiées au maximum. L’accès à l’auditorium, largement encaissé dans le sous-sol, pouvait ainsi s’effectuer tant en partie haute, offrant une vue plongeante sur la salle et la scène, qu’en partie basse dans l’axe du parvis et du hall d’accueil.
La réunion des deux écoles dans un même espace était symbolisée par un traitement homogène des façades, composé d’un bardage de lattis de bois avec un retournement pour le traitement des plafonds, et de volets en  lames inox perforées régulant l’apport solaire et la luminosité intérieure au droit des baies.

Maître d’ouvrage :​Ville de Martigues
Date : 2008
Etat d’avancement : Concours
Architecte : Jean-Michel Reynier Architecte / BRS 
Mission : mission de base loi MOP
Superficie (SHON) : 2 260 m² + 3 554 m² restructuration
Coût : 5, 578 M€
Ingénieur TCE : Quadriplus
Acoustique: Delphi

Paysagiste : CO²