1/6

Conservatoire de Musique et de Danse municipal

Rungis, Val de Marne 2012

L’implantation du Conservatoire de musique et de Danse de Rungis constitue une réhabilitation pour revitaliser des bâtiments historiquement importants et particulièrement identitaires pour la Commune de Rungis. L’objectif est de préserver le maximum des différents corps bâtis, de maintenir un usage communal et permanent en leur sein et de renforcer leurs présences au sein de la commune. L’intervention architecturale se veut donc minimale et neutre pour acter la valorisation de ce patrimoine exceptionnel de Rungis.
Ce sont les dispositions spatiales et organisationnelles qui mettent l’image patrimoniale au coeur du quotidien du Conservatoire.
En contraste avec les bâtiments existants une nappe continue et légère met en relation les éléments programmatiques, nichés dans différents espaces existants, tout en complétant les besoins programmatiques en salles de grande technicité acoustique particulièrement gourmands en volume et géométrie.
L’ensemble de la ferme du ‘Prieuré Saint Grégoire’ est la trace la plus ancienne de la commune de Rungis et de son passé rural. Sa transformation programmatique constante (Grange transformée en église, Mairie transformée en Maison des associations) a contribué à maintenir les volumes et façades de cet ensemble vivant au service de la vie communale. L’implantation du Conservatoire de Musique et de Danse de Rungis dans ces bâtiments  s’inscrit dans cette dynamique et contribue à maintenir une activité communale au sein de ses murs historiques. C’est la répartition minutieuse et précise du programme qui assure la pertinence de ce choix.

Maître d’ouvrage : ​​Ville de Rungis 
Date : 2012
Etat d’avancement : Concours
Architecte : Jean-Michel Reynier Architecte / BRS 
Mission : mission de base loi MOP
Superficie (SHON) : 3 500m2 
Coût :  8,75 M€
Ingénieur TCE : Girus Ingéniérie
Acoustique: Gamba

HQE : A environnement