1/5

Gymnase Marguerite Duras

Colombes, Hauts-de-Seine 2011

Le nouveau gymnase Marguerite Duras se signale par la création d’un espace public offrant aux riverains du quartier et à la ville une placette et un parvis à cette nouvelle construction. Les volumes de ce nouvel équipement répondent aux deux échelles de constructions en présences sur le site et prolongent par leur gabarit l’échelle urbaine du quartier. Ils accueillent à gauche de la placette et au rez-de-chaussée, l’accès public association et au 1er niveau les locaux de l’ERS. A droite, la salle de gymnastique orientée vers le parvis/place. Entre ces deux avancées, le volume plus haut de la grande salle constitue le décor de fond de scène de l’espace urbain. Ainsi malgré sa hauteur et son volume la perception du gymnase Marguerite Duras est estompée. L’espace en creux révèle la présence de l’équipement public au sein de la ville sans en subir l’ampleur.
Le traitement architectural de la façade se distingue par la matérialité et la tonalité de son enveloppe extérieure. La façade du bâtiment se développe en ruban continu qui constitue les faces de la placette rue de Bellevue. Il se poursuit sur les autres façades du complexe sportif. Celui-ci se présente ainsi comme volume unique. L’identité de l’équipement public est accentuée par la mise en œuvre d’un bardage en métal perforé laqué de couleur or pâle, couleur également présente dans les menuiseries du collège. Le profil en forme de ligne brisée du bardage crée un effet de lignes verticales qui projetant de fines ombres révèle l’effet cinétique de la façade. Ce bardage habille l’isolation thermique posée à l’extérieur des murs, et protège les parties transparentes en verre cellulaire des salles. De jour cette peau joue comme un filtre de lumière et permet de garder une luminosité optimale sans en craindre les effets d’éblouissement et d’échauffement. 

Maître d’ouvrage : ​Conseil général des Hauts-de-Seine

Date : 2011
Etat d’avancement : Concours
Architecte : Jean-Michel Reynier Architecte / BRS 
Mission : mission de base loi MOP
Superficie (SHAB) : 2 000 m²
Coût :  5 M€
Ingénieur TCE : CEPA Ingénierie

HQE : Ideel
Paysagiste : CO²