1/5

Logements collectifs pour SDF _ La Mie de Pain.

Paris 13 ème, 2010

Les objectifs du  programme visent à offrir une implantation pérenne à cette institution à la fois d’utilité publique et structure d’accueil, à satisfaire aux nouvelles réglementations, et à mieux utiliser les potentialités de la parcelle, après la démolition de divers locaux et la conservation des constructions de 1932 et 1987.
La démarche proposée repose sur la volonté de créer un équipement pleinement intégré à la ville par une variation des espaces d’ouverture propices à l’insertion, et de fermeture génératrice de protection avec une articulation spatiale entre anciens et nouveaux bâtiments. Grâce à ces séquences, le projet engendre une relation faite d’équilibre et d’harmonie avec ce quartier du 13ème arrondissement, qui devrait assurer la continuité du succès de l’institution.
Cette organisation des espaces est compatible avec l’accueil des publics par des accès clairement différenciés sur la rue, et le rôle joué par la cour centrale dont la pente permet de superposer les espaces communs en contact avec le jardin, notamment ceux du Refuge avec une centaine de chambres.
Outre une intégration au site respectueuse des immeubles et cours mitoyennes, la scansion  des façades s’inscrit dans le registre de la rue, avec la volonté d’offrir une échelle conviviale à l’institution, dont l’accès principal est signalé par la rupture introduite dans l’alignement au droit de l’espace d’accueil.
Le soubassement alterne l’opacité du béton et la transparence des baies, reflétant les usages et les orientations, en opposition à la légèreté de l’habillage en bois réifié de l’élévation des unités d’hébergement, dont les baies hautes sont équipées de persiennes traditionnelles, écriture architecturale évocatrice d’une image domestique et rassurante, tant pour les publics de l’institution que les riverains

Maître d’ouvrage : ​Régie immobilière de la ville de Paris
Date : 2009
Etat d’avancement :  Concours 2009
Architecte : Architecte/BRS / Atelier Novembre
Mission : mission de base loi MOP
Superficie : 10 344 m2 SHON  
Coût :  20 000 000 €
Ingénieur TCE : SETEC

Economiste : SODECSET