1/5

Musée des Beaux Arts

Reims, Marne, 2013

Le projet de construction du Musée des Beaux Arts s’inscrit au-delà de la réponse aux besoins locaux dans le domaine culturel, dans un plan d’ensemble de requalification du centre ville. L’édifice vient en vis-à-vis et sur un vaste ensemble archéologique, symbole de l’histoire de la cité. Le Musée renforce l’animation urbaine et l’identité des lieux en offrant des espaces ouverts avec la place située en continu.
Le parti architectural est fortement contraint avec un besoin de 14 000 m² pour un terrain de 4 000 m² et une hauteur limitée à R + 5, imposant, de facto, un volume tout en épaisseur. Le bâtiment, implanté au-dessus de vestiges archéologiques, offre à celles-ci un vaste volume ouvert et publique. Le Musée déploie son programme à travers 3 vastes nefs de 3 niveaux chacune. Les toitures en shed procure à l’ensemble des salles du musée une lumière uniforme, propre à l’exposition dse oeuvres
Optant pour une façade translucide en marbre verre, l’édifice affirme son inscription dans l’identité locale. Ce recours à la pierre permet de jouer avec les effets de lumière plus ou moins tamisés, et d’assurer le génie climatique de l’édifice sans climatisation artificielle..

Maître d’ouvrage : ​​​Ville de Reims et le Musée des Beaux Arts de Reims
Date : 2013
Etat d’avancement : Arrété APD
Architecte : Jean-Michel Reynier Architecte / BRS  associés à David
Chipperfield Architects
Mission : mission de base loi MOP
Superficie (SHON) :14 000m2 
Coût :  35 M€
Ingénieur TCE : OTE Ingénirie

HQE : Otelio