1/6

Pôle culturel

Sorgues, Vaucluse 2008

Le parti architectural retenu reposait sur deux éléments majeurs. Le premier élément s’inspirait des carrières de pierre calcaire, nombreuses dans la région de Sorgues avec l’alternance horizontale des lits de pierre successifs et des découpes verticales produites par l’extraction. 
C’est ce cadencement de la surface qui était retenue pour la composition et la construction des façades. Elles reprennaient avec le rez de chaussée et les deux étages ces lignes horizontales rythmées par un cadencement vertical créé par l’alternance des parties pleines composées d’un béton de ton pierre,  avec les parties vitrées traitées en faille dans l’épaisseur des façades, qui faisait office de pare-soleil  pour un ensoleillement contrôlé des locaux.
Le second élément reprenait et interprètait le principe de massivité, de présence forte dans la ville de l’Hôtel de ville et du Château de Brantes. Massivité due à l’usage traditionnel de la pierre, tant pour des raisons esthétiques que climatiques dans l’espace provençal. Le croisement de ces deux principes déterminait le parti pris d’un bâtiment qui affirmait sa présence dans l’espace urbain et plus particulièrement au long de la rue d’Avignon. 
Au plan constructif, le principe retenu reposait sur un système de blocs de béton constitué de sable local, avec un profil en forme de U, constituant les panneaux de façades dans lesquels s’insèraient les baies vitrées, traitées soit en quasi meurtrières sur la rue en vue du traitement acoustique de la circulation, soit en vastes baies. Les façades intègraient le système de ventilation naturelle dans les blocs de béton disposés de manière inverse, l’ouverture du U étant tournée cette fois vers l’extérieur, traités en noir pour le fond et clos par une dalle de verre. Ce dispositif assurait un coût de fonctionnement minimal.
Le projet se décomposait en trois volumes bien distincts, articulés autour du parvis et du hall général, qui intégrait les escaliers et les espaces de déambulation. Le bâtiment  impliquait le passage croisé des usagers et des publics différents vers la médiathèque,  les écoles de danse et de musique, les ateliers ou la salle de spectacles, avec un accès  transversal vers la cour patio qui recelait une seconde capacité d’accueil avec un petit amphithéâtre creusé en fond de parcelle, qui remplissait par ailleurs un rôle de bassin de recueillement des eaux pluviales. Il était enfin doté de plusieurs terrasses au niveau de la médiathèque et de l’école de danse permettant le déploiement d’activités à l’extérieur.

Maître d’ouvrage : ​Ville de Sorgues
Date : 2008
Etat d’avancement : Concours
Architecte : Jean-Michel Reynier Architecte / BRS 
Mission : mission de base loi MOP
Superficie (SHON) : 5 240m2 
Coût :  6, 13M€
Ingénieur TCE : Girus Ingéniérie

Economiste : M. Forgues
Acoustique: Peutz

HQE : Transsolar

Paysagiste : CO²